01/07/2020

LabelFrancÉducation (FR)

Le ministère des Affaires étrangères a créé en 2012 un label. 

Ce label « LabelFrancÉducation », dont la mise en œuvre a été confiée à l’AEFE, a pour objectif de pouvoir identifier, reconnaître et promouvoir les sections bilingues francophones de haut niveau dans des établissements étrangers d’excellence. 

Ce label est accordé aux établissements scolaires étrangers qui participent, dans le cadre des programmes d’enseignement locaux, au rayonnement de la langue et de la culture françaises.

Le Président de la République a fait de l’apprentissage de la langue française le premier axe du Plan pour la langue française et le plurilinguisme présenté le        20 mars 2018 à l’Institut de France, et réaffirmé en mars 2019. Un des enjeux est de renforcer la place de la langue française dans les systèmes éducatifs locaux.

Il s’agit notamment de donner une impulsion nouvelle à l’enseignement bilingue francophone, en portant le réseau des établissements LabelFrancÉducation à 500 filières en 2022. Le label FrancEducation apporte une reconnaissance institutionnelle aux établissements et leur permet de communiquer sur leur enseignement bilingue.

A la suite de la commission 2019, ce réseau compte désormais 395 filières bilingues implantées dans 59 pays, et scolarise près de 142 000 élèves dans l’enseignement primaire et secondaire.

Cette marque de qualité est décernée par le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), après avis d’une commission.

L’obtention du «LabelFrancÉducation» est soumise à des critères exigeants qui permettent d’identifier les meilleurs établissements scolaires étrangers.

L’attribution du label est subordonnée au respect des conditions suivantes :

  • proposer un enseignement renforcé de la langue et de la culture françaises et enseignement en français d’au moins une discipline non linguistique, selon le programme officiel du pays, l’ensemble représentant au moins 20 % du nombre hebdomadaire d’heures d’enseignement ;
  • attester de la présence d’au moins un enseignant francophone titulaire d’un master ou d’un diplôme reconnu équivalent et, si possible, de l’habilitation des correcteurs-examinateurs des épreuves du DELF-DALF ;
  • justifier de la formation initiale, des diplômes et du niveau en langue française des enseignants de français et des disciplines non linguistiques enseignées en français ;
  •  mettre en œuvre un plan de formation pédagogique pour les enseignants des disciplines concernées ;
  •  présenter les élèves aux certifications de langue française du diplôme d’études en langue française (DELF) et du diplôme approfondi de langue française (DALF) ou aux certifications de français professionnel ;
  • disposer d’un environnement francophone : ressources éducatives au sein de l’établissement, jumelage avec un établissement scolaire français, offre de séjours linguistiques, partenariats culturels francophones.